Détails de la race

Le Boxer est une race canine d'origine allemande, qui fait partie de la famille des molosses venus d'Orient. À l'ère chrétienne, les molosses ont acquis des physionomies différentes selon les pays.
Il a été créé comme chien de défense dans le but de retrouver la race originelle du Bullenbeisser qui, à force de croisements incontrôlés, était devenu trop agressif (Bierboxer).


Tempérament
C'est un tendre brutal. Son trait de caractère le plus marqué est sans aucun doute l'exubérance.
Le boxer est équilibré, courageux, calme, combattif, franc, attaché à sa famille et à son maître, très docile envers les enfants, mais il reste méfiant envers les étrangers. Si quelqu'un embête sa "famille", il la défendra.
Il peut être très têtu, ce qui fait que quelqu'un n'étant pas défini comme son supérieur hiérarchique (animal ou humain) rencontrera des difficultés pour lui imposer ses choix. Il est donc important que le maître se définisse clairement par rapport à lui et que des règles strictes lui soient imposées dès son plus jeune âge.
De tempérament plutôt dominateur, il cherchera toujours à franchir les limites qui lui sont imposées avec un maître de trop faible personnalité.
À la fois docile et combatif, il sera un allié de taille pour sa famille et ses amis, mais il peut devenir un ennemi redoutable envers un étranger jugé trop agressif, cela afin de préserver non seulement son rang hiérarchique, mais aussi et surtout sa famille, pour laquelle il pourrait donner sa vie.
En revanche, il saura se montrer extrêmement câlin avec tous ceux qui l'entourent, adultes, enfants et animaux.
Comme il est doté du sens de la famille et très protecteur, les enfants seront en sécurité avec ce compagnon de jeu fidèle et dévoué.
Très joueur et débordant d'énergie, il a besoin d'espace et d'une famille attentionnée, disponible pour l'accompagner dans ses loisirs. Ce n'est pas du tout un chien solitaire.
Très amical avec les autres animaux, il peut lui arriver d'être rejeté, à cause de son énergie débordante et de sa grande curiosité, par des animaux au comportement plus calme.
Malgré cette énergie, il est très obéissant et une bonne éducation lui apprendra à se tenir tranquille dès que la situation l'impose. À la maison, il sera détendu et calme pour se défouler plus tard en promenade.
Sa docilité en fait un chien plutôt facile à éduquer à condition qu'on lui consacre suffisamment de temps. Un boxer livré à lui-même sera malheureux et plus imprévisible. À propos du Boxer on entend souvent dire: "c'est un chien qui bave", cette affirmation est partiellement erronée. Le Boxer est un "prognathe" il s'agit d'un développement trop important de la mâchoire supérieure ou inférieur vers l'avant. Dans la mâchoire du chien, si le maxillaire inférieur dépasse le supérieur, on parle de prognathisme vrai ou inférieur (le chien est dit "grignard") À l'inverse, si les incisives supérieures avancent franchement, on parle de prognathisme supérieur ou énoprognathisme (le chien est dit "bégu"). Un Boxer qui bave est donc un sujet atteint d'un défaut de mâchoire, dans les cas extrêmes le chien n'est pas confirmable, ces défauts sont monnaie courante chez les chiens non LOF.