Détails de la race

Le bouvier des Flandres appartient à la grande famille des bouviers, chiens destinés à la garde des troupeaux de gros bétail. On pense généralement que la race du bouvier des Flandres vient de l'Espagne et fut amenée en Flandre lors de l'occupation des Flandres par l'Espagne.
La race ne fut reconnue qu'en 1912. Après la Première Guerre mondiale, il fut nécessaire de reconstituer le cheptel en grande partie décimé durant l'occupation des Flandres. En 1960, un accord entre les éleveurs belges et français permet de fixer définitivement les critères de la race.
Outre une force physique peu commune, ce chien possède des qualités d'intelligence qui lui permettent de rendre service aussi comme chien de garde, chien de défense et de police et chien de pistage.
Tempérament
C'est un chien très fidèle, très attaché tant à son maître qu'au reste de la famille. Il aime que l'on s'occupe beaucoup de lui. Il est résistant, toujours en alerte et courageux, d'un comportement égal. Intelligent, il aime travailler et fait preuve de sensibilité. C'est généralement un animal sociable qui, pourvu qu'il ait été habitué tout jeune à la présence des chats, s'entendra bien avec eux et ses semblables. Avec les enfants, il forme généralement une bonne association. Il regarde les inconnus avec suspicion et se montre très protecteur pour sa famille, sa loyauté est réputée.
Il lui faut un dressage bien équilibré et qui reste cohérent dans ses principes. Moins vif que le berger allemand, le bouvier des Flandres apprend néanmoins les ordres nouveaux relativement vite, et une fois la chose acquise, il s'en souviendra pour longtemps.
Il a besoin d'une activité physique modérée et appréciera de longues promenades ou un petit trot à côté d'un vélo.
Un brossage régulier est recommandé pour son pelage, mais bien qu'ayant un poil relativement long, celui-ci n'a pas tendance à s'emmêler. La perte de pelage se fait par boule de poils plutôt que par poils éparts.