Détails de la race

L’akita, également appelé akita inu et akita ken, est une race de chien originaire du Japon.
Tempérament
L'akita est doué d'une grande intelligence et d'une capacité de raisonnement qui peuvent même déstabiliser ou surprendre ses maîtres. C'est pour cela que les moments de dressage ne doivent pas dépasser 20 minutes. Il est également très proche de sa famille, amical, doux, affectueux voire collant. Au contraire, ce chien peut ne montrer aucun intérêt envers des étrangers, il peut même se montrer extrêmement réservé. L'akita est reconnu pour être un excellent chien de garde.
Contrairement à ce que son physique laisse supposer (ressemblance avec les nordiques : husky, malamute…), l'akita reste un chien très calme, bien qu'il apprécie les promenades journalières qui lui sont nécessaires pour s'épanouir et rester en forme. Pas question d'envisager de courir le marathon avec lui, il n'aura pas l'endurance du husky. Mais il peut tout de même surprendre par sa vélocité sur quelques centaines de mètres (courses après un gibier par exemple).
Enfin, l'akita n'est pas réputé être un gros mangeur. Beaucoup de maitres s'inquiètent au début de ce manque d'appétit de leur compagnon.
L'akita, de prime abord craquant avec sa fourrure de nounours, ne convient pas à tout le monde. Il est souvent un chien réservé, indépendant, discret et a un fort caractère. Compte tenu de son intelligence, de son côté « chien-chat », son éducation peut se révéler très délicate : la recette d'une relation complice et équilibrée avec son akita se résume selon les experts en l'expression « une main de fer dans un gant de velours ». En effet, il faut être ferme mais sans jamais utiliser la violence ou la contrainte qui peuvent conduire à bloquer le chien et le rendre agressif.
Le deuxième inconvénient majeur de cette race est qu'elle est très dominante avec ses congénères de même sexe. Ainsi une cohabitation est difficile voire impossible. S'il est sociabilisé étant chiot, il peut accepter ses congénères et c'est pour cela que la sociabilisation chez l'akita est primordiale.
L'akita n'est pas un fugueur, mais son côté indépendant et un mauvais rappel peuvent amener l'akita à faire sa vie, et à se balader seul ; il faut donc être très vigilant. Le rappel doit être appris dès le plus jeune âge. Cet ordre, l'un des plus durs à assimiler pour un Akita, ne devra jamais être considéré comme acquis. Il faut le travailler régulièrement.

Chers visiteurs,
C’est à regret que nous avons pris la décision de mettre fin à la belle aventure de Hugstory.

En effet, malgré tous nos efforts, nous ne sommes pas parvenus à transformer notre idée en entreprise viable.

Le site sera donc officiellement fermé le 15 avril prochain.

Si vous souhaitez partager vos souhaits et commentaires, veuillez le faire à l’adresse info@hugstory.com.

Merci de votre soutien au cours des dernières années,
Robert, Marie-Eve et les idéateurs de Hugstory